Le pellet combustible d'avenir ? Ses avantages et inconvénients

Les avantages du pellet comme combustible 

Le chauffage aux granulés de bois ou pellet, associe technologie de compression peu polluante à une matière première disponible à profusion et rapidement renouvelable : les sciures et copeaux de bois. Ce moyen de chauffage comporte de très nombreux avantages aussi bien pratiques, économiques et esthétiques dont voici une liste non exhaustive :

-       Il s’agit tout d’abord d’une production plus locale. Dans un prochain article nous vous parlerons des usines belges qui fabriquent du pellet. Contrairement aux gisements de pétrole ou de gaz naturel, il suffit d’avoir une scierie à proximité (ce qui ne manque pas en Belgique) pour pouvoir en fabriquer. Qui dit production locale dit aussi circuits courts, ce qui permet une réduction des dépenses énergétiques et des frais de transport.

-       Nous vous en parlions dans notre article précédent Qu’est-ce que le pellet ? Comment le fabrique-t-on ? Ce combustible présente une excellente qualité de combustion et produit peu de cendres pour un pouvoir calorifique supérieur à 90%.

 -       Contrairement aux autres énergies dont le prix est soumis à de multiples variations, le prix d’achat du pellet est plus stable et subit moins de variations dans le temps. Il augmente également moins rapidement. Il est donc plus compétitif et plus attractif comparé à d’autres sources de chauffages.

 -       Toujours pas rapport à ces énergies fossiles, le granulé de bois présente l’avantage de rejeter très peu de CO2. Pour peu que nos forêts soient gérées de façon durable, le CO2 rejeté lors de la combustion est progressivement absorbé lors de la croissance des arbres replantés. (on parle dans ce cas de CO2 aérien parce que les matériaux de base, les arbres, poussent à l’air libre par opposition au CO2 souterrain issus des énergies fossiles extraites de la terre)  On dit alors que le bilan carbone est neutre. La consommation de pellet n’a donc pas d’impact sur l’effet de serre. C’est d’ailleurs l’une des rares énergies à correspondre aux normes du fameux protocole de Kyoto

 -     Grâce aux innovations technologiques de ces vingt dernières années, les chaudières à pellets actuelles émettent près de 100 fois moins de poussières que leurs grand-mères. Elles ne produisent pas non plus d’odeur.

 -       Grâce aux améliorations techniques, les poêles et chaudières à pellets sont désormais très facile d’utilisation (voir notre prochain article, chaudière ou poêle, que choisir ?). Ils sont programmables, modulables et presque entièrement automatisés. Vous n’avez pas à l’allumer ni à le couper durant la nuit. Avec de bons réglages initiaux vous n’aurez donc pas à vous soucier de votre consommation de chauffage de granulés de bois.

-       La filière de production, en pleine expansion depuis quelques années, génère régulièrement de nouveaux emplois qui seront moins facilement délocalisables, cela veut dire que vous soutenez l’emploi dans votre région tout en consommant un produit local, de qualité, à prix compétitif.

 -       Le chauffage à granulé de bois peut-être une solution alternative ou complémentaire aux systèmes plus classiques. Certains décident de se chauffer exclusivement avec des pellets toute l’année tandis que d’autres le privilégient au printemps et en automne et en alternance pour soulager une chaudière traditionnelle durant l’hiver. Conscients de ces disparités de consommation, les fournisseurs de granulés de bois proposent plusieurs formats allant du sac de 15kg au camion-silo en passant par la palette.

 

Ce à quoi il faut penser... les petits inconvénients du pellet

L’utilisation de pellets comme combustible de chauffage n’a toutefois pas que des avantages. Il convient également de lister la liste de ses inconvénients :

 -       Le ventilateur peut s’avérer relativement bruyant, particulièrement au démarrage.

 -       L’investissement de base est très conséquent, autant le savoir. Les modèles basiques démarrent à 2000€ et dépassent facilement les 6000€ selon les options souhaitées pour un poêle à pellet. On part de 10 000€ minimum pour une chaudière à granulés de bois.

 -       Si les sacs de pellets sont très facilement stockable à la campagne et dans les maisons, c’est un système qui se marrie moins avec la vie en appartement. Sauf si vous savez portez régulièrement 15kg et avez un espace où stocker vos granulés de bois.

 -       Puisque tout est automatisé, ce système est donc dépendant de l’électricité. L'ordinateur intégré a besoin d'une alimentation électrique contrairement aux autres foyers à bois (cheminées, poêle à bois).

 -       Il convient d’entretenir très régulièrement son poêle ou sa chaudière sous peine de panne. Un entretien professionnel est également obligatoire au moins une fois par an. (Voir notre prochain article, Comment et à quelle fréquence entretenir son poêle à pellet).

 

 

Alors, vous comptez vous convertir au pellet ? 


Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

Restez informé de nos meilleurs plans, abonnez-vous à notre newsletter

Blijf op de hoogte van onze promoties, abonneer u op onze nieuwsbrief