Les certifications DINplus et ENplus

 Ces certifications garantissent : 

  • des pellets de qualité, à haut pouvoir calorifique, sans additifs ni métaux lourds.

  • que la production est réalisée selon un processus contrôlé et validé par un organisme certificateur indépendant. Il ne s’agit pas de normes éditées par la loi mais d’une volonté du fabricant de proposer des produits de qualité.



Certification DIN+ 



Consulter les différences entre les deux certifications
Diamètre, D D = 6 +- 1 mm
D = 8 +- 1 mm
Longueur, L 3,15 ≤ L ≤ 40 mm
Pouvoir calorifique, Q 4,6 ≤ Q ≤ 5,3 kWh/kg
Humidité <10 %
Quantité de fines ≤ 1 %
Additifs <2 %
Cendres ≤ 0,7 %
Résistance mécanique ≥ 97,5 %
Masse volumique apparente > 600 kg/m3
Soufre
Chlore
Azote
< 0,03 %
< 0,02 %
< 0,3 %


Ces points de contrôle ont un impact direct sur votre système de chauffage et sur l'environnement.


Labels FSC / PEFC :

 

Les démarches de certification se sont fortement développées ces dernières années afin de garantir au consommateur un achat de bois sans être complice de la déforestation.

Les deux principaux labels mondiaux qui soumettent la gestion forestière à des exigences de gestion « durable » sont les labels PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification Schemes) et FSC (Forest Stewardship Council).


Ces deux labels ont diverses caractéristiques :

  • Démarche volontaire du producteur forestier
  • Progression dans le temps vers la gestion durable des forêts (respect des ressources, gestion à long terme, multifonctionnalité)
  • Système de contrôle externe et participation des milieux concernés par la forêt dans le processus de certification

 

Feuillus?Feuillus  résineux ?Résineux

 

La nature du bois ne change pas significativement le pouvoir calorifique du pellet : qu'il s'agisse du résineux ou de feuillus, la valeur par unité de poids est similaire, avec seulement un petit avantage pour le résineux (qui fournit en effet un tout petit peu plus de chaleur). En bûche, le bois feuillu est plus dense et fournit par volume plus de chaleur, mais une fois le bois compacté, c'est le résineux qui est (légèrement) devant.

 

La différence provient alors surtout de l'humidité du pellet, facteur principal du pouvoir calorifique du pellet : un pellet "humide" fournit moins de chaleur par unité de poids.



Ecologie

Le bois est une énergie renouvelable pour autant que l’on gère durablement et de manière raisonnée le capital forestier.

 

Le composant naturel des pellets étant la sciure de bois, lors de la combustion de ceux-ci, il y a naturellement émission de CO2 (comme pour le bois). Ce CO2 relâché dans l’atmosphère correspond cependant à la quantité de carbone que le bois a stockée durant toute sa vie (photosynthèse). En conclusion, le bilan carbone des pellets est nul.

 

De plus, puisque les arbres émettent également de l’oxygène au cours de leur vie, l'utilisation du bois comme combustible entraîne globalement une diminution de 90% des émissions de CO2 par rapport au gaz naturel ou au mazout.

Restez informé de nos meilleurs plans, abonnez-vous à notre newsletter

Blijf op de hoogte van onze promoties, abonneer u op onze nieuwsbrief